Plus de 3.500 projets mis en œuvre à travers le monde
Plus de 3.500 projets mis en œuvre à travers le monde

Base de données de projets GOPA

Depuis sa création en 1965, GOPA a exécutée avec succès plus de 3.500 projets dans plus de 130 pays ; actuellement, plus de 140 sont mis en œuvre. Cette base de données présente une sélection de projets récents reflétant le mieux les domaines d´activités de GOPA.

Prévention de la violence domestique – phase 8

Country: 
Tajikistan
Department: 
Governance and Economic Development
Beneficiary: 
Agence suisse pour le développement et la coopération (SDC)
Donor Organisation: 
Agence suisse pour le développement et la coopération (SDC)
Project Volume: 
3330229
Value of Services: 
3330229
Start of project: 
September, 2012
End of project: 
September, 2016


Contexte :

En raison de l'effondrement économique à la suite de la rupture de l'Union Soviétique, la guerre civile dans les années 90 et la renaissance de valeurs traditionnelles, la violence domestique (VD) est devenue un phénomène répandu au Tadjikistan. Les derniers chiffres indiquent que la majorité des femmes tadjikes déclare qu’elles ont déjà connu des épisodes de VD. La VD est largement acceptée par la société tadjike et il y a une prise de conscience insuffisante dans la population que la VD constitue une violation des droits de l'homme. Par conséquent, la lutte contre la VD au Tadjikistan est marquée par un cadre politique et institutionnel inefficace et une prestation de services insuffisante pour les victimes de violence. Ce projet fait suite au Projet de la Prévention de la Violence Domestique qui a été mise en œuvre entre 2008 et 2012.

Project details

Objectives: 

L’objectif global : L’objectif global est de réduire le niveau de la VD au Tadjikistan

L’objectif du projet : L’objectif du projet est de réduire l’acceptabilité de la VD

Activities: 
  • Une assistance technique et un dialogue politique avec des parties prenantes au niveau de l'action publique en incluant le Comité National des Affaires Féminines et Familiales ;
  • Une assistance technique pour les parties prenantes au niveau de l’implémentation, y compris des centres d’accueil pour femmes et ONG de la VD (psychosociale, médicale et juridique) et une approche communautaire ;
  • Un développement des capacités et la formation des parties prenantes impliquant les partenaires du projet au niveau national et local ;
  • Élaboration et mise en œuvre de campagnes de sensibilisation par des campagnes aux médias de masse ainsi que l'action communautaire;
  • La coordination des bailleurs de fonds ainsi que l'harmonisation dans le sous-secteur de la violence domestique ;
  • Gestion des connaissances et de la documentation des bonnes pratiques ;
  • Suivi et évaluation.
Result: 

Résultats à atteindre: 

  1. Amélioration du cadre politique et institutionnel et de l’environnement pour la lutte contre la VD au niveau national et local dans les zones d'implantation du projet.
  2. Amélioration de l’accès aux services psychosociaux et juridiques de grande qualité pour les victimes de la VD dans les zones d'implantation du projet (services intégrés).
  3. Augmentation de la sensibilisation de la population sur les effets négatifs de la VD grâce à la disponibilité et une large diffusion des informations de haute qualité et de matériel de communication (communication sur les changements de comportement).


Les modes de prestations

Les besoins urgents des victimes de VD sont abordés grâce à l'amélioration des services sociaux tels que des conseils psychosociaux et juridiques dans les centres d'accueil. Les campagnes de sensibilisation sont conçues pour lancer une meilleure conscience et un changement de comportement. Le projet intervient à plusieurs niveaux (niveau politique/macro et au niveau d’implémentation/ micro). Le projet utilise trois modes de prestation :

  1. Assistance technique aux différents intervenants gouvernementaux et non gouvernementaux (Comité des affaires féminines et familiales, cabinets ministériels nationaux, l'académie de police, les autorités publiques locales, des ONG locales et des groupements communautaires et des dirigeants religieux) afin d’assurer une meilleure coordination Etat-monde associatif dans les domaines mentionnés ;

  2. Aide financière à travers le versement de subventions pour soutenir les projets des ONG locales pour la prestation de services aux victimes de la VD et le travail de proximité ;

  3. Programmes de sensibilisation (communication sur les changements de comportement) par les campagnes dans les médias de masse (presse écrite, radio, télé, affiches, dépliants et action communautaire.


GOPA maintient une Unité de Gestion du Projet (UGP) avec deux bureaux dans la capitale Douchanbé et dans la ville provinciale Kourgan-Tioubé dans la région Khatlon au sud du Tadjikistan. Le personnel de l’UGP agit au près des partenaires de projet en tant que conseillers techniques ; gère le déblocage des fonds et surveille la façon dont ils sont mis à profit par les bénéficiaires et met en œuvre des campagnes de sensibilisation.